6 techniques pour réussir un atelier Design Thinking à distance

Réaliser des ateliers de Design Thinking à distance avec 6 techniques

La Covid19 nous a imposé de revoir notre manière de collaborer et d’interagir pour réussir à poursuivre notre activité, notre résilience a été mise à rude épreuve… Le télétravail est devenu la méthode de travail incontournable pour rester productif tout en étant à distance, certains la maitrisant mieux que d’autres.

Il a été difficile de maintenir le même niveau d’exigence dans plusieurs domaines en raison de la distance qui a bouleversé notre façon de répondre aux besoins. C’est l’exemple du Design Thinking qui requiert par nature l’animation d’ateliers de co conception, de co développement en présentiel afin d’atteindre l’objectif visé. 

Dans le cadre du Design Thinking, le partage avec une équipe en présentielle reste la méthode à privilégier mais avec les restrictions de confinement, il a fallu s’adapter voir se réinventer. Durant cette période, de nombreux consultants ont réussi à s’organiser et repenser leur processus de travail pour animer des ateliers d’idéation et de prototypage à distance : c’est le cas de KeraSkill.

A travers cet article, nous souhaitons vous informer sur 6 techniques que nous avons mis en place pour réaliser un projet Design Thinking chez notre client et réussir à satisfaire son besoin.

1/ Instaurez un cadre pour faciliter le déroulement des ateliers

Le co développement à distance n’est pas la manière la plus efficace de collaborer par nature. C’est pourquoi il est important de partager clairement les règles à respecter avec l’équipe et répondre aux questions pour que chacun comprenne le sens de cet engagement à distance.

Nous encourageons d’accompagner les participants à la prise en main de l’outil collaboratif bien qu’il puisse paraitre accessible. Il est important que l’équipe se sente à l’aise et réussisse à le manipuler sans problème. Une manipulation aisée de l’outil apportera nécessairement une fluidité dans les ateliers de co développement.

2/ Privilégiez un planning plus étendu

Par expérience, nous constatons régulièrement des latences suivant le matériel informatique, des connexions internet plus lente ou encore des bugs techniques survenant.

De ce fait, nous avons constaté que nos ateliers dépassaient toujours d’environ 10 à 15 minutes le délai initialement prévu. Nous recommandons de prévoir un temps suffisant dédié à la résolution de ces problèmes techniques pour permettre à chacun d’être synchro.

3/ Briefez votre équipe

Votre équipe sera le facilitateur à l’intelligence collective au cours des ateliers. Il est essentiel que chacun d’entre eux maitrisent le plan d’action à déclencher et surtout l’outil collaboratif sur lequel l’atelier s’appuiera.

Il est préconisé d’organiser une session pour que votre équipe puisse se synchroniser sur le déroulement des ateliers. Les questions ou incompréhensions sont admises pendant cette session mais ne le seront plus pendant les ateliers avec les participants.

4/ Adapter votre Ice breaker à distance

A première vue, la distance peut sembler freiner un Ice Breaker dans un projet Design Thinking. Pourtant, il existe de nombreuses méthodes pouvant palier à ce problème.

Mural a rédigé un article listant un ensemble d’idées d’Ice Breaker à distance que vous pourriez étudier et retenir dans le cadre de votre prochain atelier. Ci-dessous quelques techniques à appliquer :

  • Choisir deux images ou Gif illustrant une humeur ou un trait de caractère puis demander à chacun des participants de se positionner sur une des deux images et d’expliquer la raison pour laquelle il la choisit avec évidemment une explication associée.

  • Avec l’aide d’un outil collaboratif comme Trello, vous pouvez demander aux candidats de lister les tâches qu’ils s’engageront à faire et qu’ils essaieront de faire pendant cette période de confinement. A chaque début d’atelier, cet Ice Breaker permettra à chacun des participants de passer en revue leurs tâches et donner des nouvelles sur l’avancement.

5/ Choisissez un outil collaboratif adapté au contexte

Il existe de nombreux outils collaboratifs pour que vous puissiez réaliser des projets Design Thinking efficaces. Je vous propose de regarder notamment cette bibliothèque assez complète pour choisir votre outil.

Parmi ces outils, il conviendra néanmoins au préalable de réfléchir sur votre besoin fonctionnel dans le cadre de vos ateliers. Un état des lieux a été mené pour évaluer les plateformes collaboratives suivant plusieurs dimensions.

6/ Innovez pour prototyper une maquette

Il est évident qu’un contexte de collaboration à distance peut freiner le partage d’un prototype aux différents participants. Pourtant il faut bien s’adapter pour réaliser des maquettes à la suite des ateliers d’idéation.

Une technique fonctionnant bien est de proposer aux participants de prendre différentes photos de leur réalisation sous plusieurs angles (macro, zoom) et les partager aux autres membres du groupe en prenant soin d’expliquer chacune des étapes.

La Covid19 n’est pas un prétexte pour ne pas poursuivr la réalisation d’ateliers de Design Thinking. Il suffit de se préparer en amont et suivre son plan d’actions. L’intelligence collective est un levier incontestable à l’innovation et la collaboration à distance n’est pas suffisante pour priver sa diffusion…

Avez-vous une question à poser ?

A propos du rédacteur

Par quel moyen souhaitez-vous recevoir nos meilleurs articles ?

Facebook
Twitter
Linkedin

Par quel moyen souhaitez-vous recevoir nos meilleurs articles ?

Facebook Twitter Linkedin